Un petit bout de la Grosse Pomme

Posted by in Articles

« Ceci est un train de la ligne J, direction Manhattan » peut on entendre dans le haut parleur en entrant dans le métro. Il est maintenant 10h du soir heure locale, mais en réalité 4h du matin le jour suivant pour nos horloges biologiques. Nous arrivons de Londres, avec ce qui était le premier vol intercontinental de Marieta, et nous avons essayé autant que possible de ne pas dormir pendant les 8 heures de voyage afin de passer une nuit complète une fois arrivés à New York et éviter les désagréments du décalage horaire. Nous voilà donc, essayant de rester éveillés dans le métro, à 30 minutes de l’appartement dans lequel nous allons passer les 10 jours à venir.

En se réveillant le lendemain matin, nous sommes tous les deux contents d’avoir réservé une chambre privative pour le séjour. Le lit est très confortable, et nous avons réussi à dormir la nuit entière. Après une douche rapide, nous décidons de marcher un peu dans le voisinage afin de repérer les environs et de trouver de quoi petit déjeuner. Au final, nous continuons de marcher, de Bushwick à Manhattan, nous passons le pont de Williamsburg, traversons Little Italy, Chinatown, et nous arrêtons au mémorial du 11 septembre. Une chose qui m’impressionne à Manhattan est à quel point il est facile de savoir ou l’on est. Les avenues allant du nord au sud sont numérotées, tout comme les rues allant d’est en ouest, il est donc aisé de situer n’importe quel lieu en lisant son adresse.

Les neuf jours suivants sont une course permanente. Comme c’est la première fois que nous visitons la Grosse Pomme, nous nous sentons obligés de profiter au maximum et voir le plus de choses possibles: Guggenheim Museum, MoMA, Museum d’Histoire Naturelle, Times Square, Central Park, l’Empire State Building, Williamsburg, Coney Island, la Statue de la Liberté… la liste est longue. Tous les gens que nous rencontrons et qui ont déjà visité la ville savent exactement ce que nous vivons. Camila, qui loge dans le même appartement que nous, en est à sa troisième visite, et elle a une liste des choses qu’elle n’a pas eu le temps de visiter les fois précédentes. Nos pieds nous font mal à la fin de chaque journée, mais cela en vaut la peine.

Une bonne chose à savoir avant de partir: tout coûte cher. Un bon moyen d’économiser un peu est de visiter les musées les jours spécifiques où l’entrée est gratuite ou payez-ce-que-vous-voulez. En utilisant cette technique et en préparant notre programme à l’avance, nous nous débrouillons pour visiter les 3 musées que nous voulions voir pour un total de $21. Et ceci seulement parce que je me sens un peu gêné de donner moins de $10 par personne pour le Museum d’Histoire Naturelle. Marieta, elle, décide que $1 pour nous deux est assez pour visiter le Guggenheim – notre budget est serré après tout.

Un détail me dérange, cette sensation que j’ai en regardant mes photos, je n’arrive pas à trouver une de mes photos assez bonne à mon goût. Peut-être est-ce à cause du grand nombre de photos que j’ai vu de cette ville avant de venir, mais tous mes clichés ont un air de déjà vu. Peut être aussi est-ce du au fait que nous avons vécu à Londres pendant quelques temps, venir de l’une des plus grandes villes d’Europe provoque une différence culturelle moindre que si nous étions venus de Chabeuil ou de Monóvar.

Nous reviendrons sans doute à New York d’ici quelques années, et la prochaine fois nous prendrons le temps de marcher sans chercher à aller vers un endroit en particulier. Qui sait, peut-être que Marieta croisera Woody Allen.

IMG_4660 IMG_4304 IMG_4656 IMG_3996 IMG_4160 IMG_4066

Voici quelques photos de notre séjour à New York, pour voir l’album au complet, cliquez ici

 

Pin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on LinkedIn